AS d’or 2021 : sélection ou contradiction ?

Comme tous les ans, la sélection des jeux pour l’ « As d’Or Jeu de l’année » fait jaser. On ne compte plus les commentaires et les propositions de contre-sélection, pourquoi tel jeu plutôt que tel autre… mais également pourquoi dans cette catégorie plutôt que dans telle autre.

L’As d’Or, c’est quoi ?

L’As d’or est décerné tous les ans, à l’occasion du Festival International des Jeux de Cannes (FIJ pour les intimes), en février. C’est de loin la récompense francophone la plus réputée. Pour les auteurs et les éditeurs, c’est une consécration. Pour leurs distributeurs l’assurance de ventes conséquente.

L’As d’or vient récompenser les « meilleurs » jeux, sélectionnés et désignés par un jury composé de professionnels qui représentent les différentes composantes du monde ludique : auteurs, éditeurs, ludicaires, ludothécaires, journalistes ludiques, etc. Ces jeux sont classés en trois catégories : L’As d’or, l’As d’or enfant et l’As d’or expert.

Dans chacune des catégories, quatre jeux concourent pour le titre d’As d’or de l’année. Pour figurer dans la sélection, le jeu doit avoir eu une sortie commerciale l’année précédente. Il peut s’agir d’une création, mais également la localisation d’un jeu qui a déjà eu une vie dans d’autres pays.

Pour tout savoir de l’histoire de l’As d’or, on vous conseille cette vidéo de Tric Trac (avec aussi la présentation des nommés pour 2021) :

Pourquoi tant de posts ?

« Les goûts et les couleurs« , dès la publication de la sélection, notre petit microcosme ludique s’empare du sujet et commente les choix du jury. C’est tout les ans la même ritournelle.

On a l’impression qu’un paradoxe cognitif s’empare de bon nombre de joueurs qui, à l’instar de notre sélectionneur de l’équipe de foot, voit ses choix contestés, contre-argumentés, à l’infini. Pendant quelques semaines on a l’impression que tous les joueurs de France et de Navarre, se voient membre du jury de l’As d’or !

Le subjectif prime ! L’appréciation d’un jeu, se fait avant tout au regard des expériences ludiques qu’il nous a fait vivre. Je dis bien « des » expériences, quel est le potentiel d’un jeu, dans toute la richesse et la diversité des parties, partagé avec son groupe de joueurs habituels, mais également auprès d’un cercle plus élargi.

D’où une première interrogation : avons-nous joué, au moins une fois, à chacun de ces jeux, de tous les jeux de l’année, pour pouvoir comparer nos expériences ? Une seule partie suffit-elle ? A partir de combien de parties peut-on légitimement se faire un avis sur le « potentiel » d’un jeu ? Est-ce que la dynamique de chacune de ces parties nous a permis de percer à cœur la qualité de ces jeux ? Difficile à dire… Mais cela ne nous empêche pas de commenter, parfois sans réellement savoir !

As d’or : consulter les règles du jeu ?

Sélectionner et primer les « meilleurs jeux de l’année » revient à évaluer le potentiel ludique (ou commercial ?). Mais pour évaluer, il faut disposer d’un référentiel, commun aux membres du jury pour établir, à partir des indicateurs retenus, le classement de l’année.

S’il y a bien une chose qui est certaine, c’est que parmi tous les commentaires autour de la sélection, aucun de nous ne connaît quels sont les critères utilisés par le jury pour accorder leurs choix, se déterminer sur les quatre jeux qui vont concourir chaque année dans les catégories.

Survient donc la deuxième interrogation : le jury de l’As d’or dispose-t-il d’un référentiel d’évaluation ? Comment les jeux de l’année sont-ils évalués et sur quels critères peuvent-ils prétendre figurer dans les quatre premiers ? Est-ce que l’As d’or de l’année est le premier de la sélection, ou bien un second référentiel permet de discriminer parmi les quatre l’heureux élu ?

Et le grand vainqueur est…

C’est toute la question ! Et probablement, nous ne sommes finalement pas les mieux placés ou les principaux concernés.

Le Festival International des Jeux se veut un événement populaire, adressant le grand public. Son prix vient consacrer des jeux qui se positionnent sur des créneaux familiaux, même l’As d’Or expert qui ces dernières années a tendance à ressembler à du « familial plus ».

Prenons l’exemple de The Crew, catégorie expert. Pour bon nombre d’entre nous, ce jeu parait très accessible et aurait pu (dû ?) figurer dans la sélection As d’Or. Toutefois, si l’on considère ce jeu, pour des néophytes, il présente toutefois des mécanismes qui apparaissent comme complexes. La progressivité dans les missions et donc les cinquante contrats de plis qui sont proposés, la technique de communication (ou l’interdiction de communiquer), la gestion des tokens, sans parler du principe de jeu coopératif, autant de mécaniques ludiques qui apparaissent comme complexes pour le quidam.

Seule la catégorie enfant semble moins sujette à controverse, probablement du fait de l’habillage et des thèmes. Même si là encore, la discussion se fait entre jeux enfant et jeux en famille pour enfant (et donc le rôle de parents « animant » la partie pour le compte des plus petits).

… Réponse le 25 février !

Covid oblige, pas de Festival des Jeux cette année, la cérémonie de remise de l’As d’or aura lieu en ligne. C’est à ce moment que nous saurons quels auteurs et quels éditeurs seront mis en avant cette année.

On souhaite bonne chance à tous les sélectionnés, comme il nous plaît à dire chez CAPITAINE MEEPLE, il n’y a pas de bons ou de mauvais jeux. En revanche chaque jeu à son public et les conditions dans lesquelles on le pratique contribuent largement à une expérience ludique réussie (ou non malheureusement). Jouer reste le plus important.

En savoir plus sur les jeux sélectionnés, de nombreuses critiques sont proposées sur les réseaux sociaux, avec pour certains chroniqueurs leur pronostiques.

Envie d’acheter un ou plusieurs de ces jeux, car vous êtes convaincus ou bien ne demandez qu’à l’être, il vous suffit de cliquer ici.

1 réflexion sur “AS d’or 2021 : sélection ou contradiction ?”

  1. Hello,
    Je profite des quelques heures qui nous séparent de La Grande Révélation^^ pour réagir ici. Oui cela fait débat chaque année et oui le jury fait très certainement du mieux qu’il peut selon des contraintes, une grille, etc. Mais je me demande justement si le jury ne pourrait / devrait pas un peu communiquer sur, non pas une grille complète, mais quelques indications. Je ne sais pas si c’est parce que je travaille pour la science ouverte que j’ai cette réflexion là et peut-être que c’est une fausse bonne idée qui apporterait encore plus de débats mais c’est une question que je me pose. Par ailleurs, dans la catégorie « expert » ce qui pose question c’est aussi le grand écart entre un « The Crew » et un « Tainted Grail ». Si on nous dit « c’est pour aider le grand public » alors j’ai tendance à penser que proposer « Tainted Grail » comme un « pour aller plus loin » de la catégorie familiale c’est un peu violent… Mais la question du « expert » est toujours aussi délicate. Dans mon magasin de jeu tout ce qui fait « moins de 45 min » est classé en familial. Donc Res Arcana est là. Et même si les règles sont simples, ça me fait bizarre de le voir de ce côté là du magasin avec Splendor ou Takenoko. Quant à moi, j’ai joué spontanément, sans le savoir, des jeux classés « experts » car on me les a hyper bien expliqués. Par contre j’ai du mal à les sortir quand je les ai car je ne me fais justement pas confiance pour les expliquer simplement. Bref, la question est épineuse ! Je voulais juste apporter « my 2 cents ». Hâte de voir la cérémonie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.